Le Territoire Paris Est Marne&Bois gère le ramassage des ordures ménagères pour le compte de ses 13 communes membres et plus de 510 000 habitants. Modification des rythmes des collectes, accès aux déchèteries, réduction des dépôts sauvages… les défis et les sujets sont nombreux !

Gérer les déchets pour 510 000 habitants : un défi de taille

Le Territoire Paris Est Marne&Bois s’est vu confier la compétence « gestion des déchets ménagers et assimilés » le 1er janvier 2016. Or celle-ci était gérée jusque-là de manière différente selon les communes : régie, délégation de service public, fréquences des collectes, existence d’une déchèterie sur la commune… Un premier enjeu pour le Territoire nouvellement créé a donc été de gérer l’existant mais aussi d’harmoniser le service rendu au niveau des 13 communes, conformément au principe constitutionnel d’égalité des usagers du service public. Le Territoire a donc conclu un marché de collecte commun pour plusieurs villes, permettant d’économiser 1 million d’euros en 2017 et d’étendre la collecte des encombrants sur rendez-vous plutôt qu’à date fixe.

Les dépôts sauvages : une problématique partagée, une réponse nécessaire

Les dépôts sauvages, caractérisés par un abandon ou une élimination incontrôlée de déchets, sont interdis par la loi et constituent une dégradation de l’espace public. De nombreuses communes, notamment sur le Territoire, sont aujourd’hui concernées par ce phénomène et souhaitent lutter de manière concertée contre ces pratiques qui affectent le cadre de vie de l’ensemble des habitants. Face à cette situation, le Territoire a décidé d’étendre la collecte des encombrants sur rendez-vous téléphonique et de doubler les collectes à jour fixe. Par ailleurs, le Territoire a développé une plateforme numérique (http://www.marnebois-troc.fr/splash) afin de favoriser le don et la vente d’objets d’occasion entre voisins, ce qui réduit d’autant le volume des encombrants. Enfin, un chantier majeur pour le Territoire réside dans le développement d’un réseau de déchèteries.

Les déchèteries : une logique de réseau à développer

Des déchèteries, fixes et mobiles, sont présentes sur plusieurs communes du Territoire et gèrent des volumes de déchets très importants. Auparavant communales c’est-à-dire réservées aux habitants résidant sur la commune, elles sont devenues territoriales depuis peu. Cela signifie que les habitants de Paris Est Marne&Bois, peuvent en théorie se rendre dans toutes les déchèteries présentes sur le Territoire, quelle que soit leur commune d’origine. Dans le cadre de la mutualisation des déchèteries, le Territoire a décidé d’élargir les jours et horaires d’ouverture de celles-ci, à coût fixe, par un redéploiement du personnel. Le Territoire lancera également d’ici peu d’importants travaux de modernisation et de sécurisation de certaines des déchèteries, financés en partie par l’Agence métropolitaine des déchets ménagers (SYCTOM). En effet, « ces travaux sont indispensables pour absorber la hausse des fréquentations des déchèteries du Territoire, à la suite de la fermeture de la déchèterie d’Ivry-sur-Seine, qui était majoritairement utilisée par les communes de l’ouest du Territoire » souligne Philippe Madigant, directeur des déchets et de l’environnement de Paris Est Marne&Bois. A noter que pour la déchèterie de Saint-Maur-des-Fossés, une sectorisation ou une implantation sur un site moins résidentiel sont à l’étude pour éviter la saturation de la déchèterie.

Enfin, le Territoire a conclu une convention avec le Territoire voisin, Grand Paris Grand Est, afin de donner accès aux habitants de Paris Est Marne&Bois à la déchèterie de Noisy-le-Grand. Cela complète l’offre de déchèteries, notamment pour les habitants de l’est du Territoire (Bry-sur-Marne, Villiers-sur-Marne…). D’autres partenariats innovants de ce type peuvent être envisagés à l’avenir afin d’améliorer encore l’accès des habitants à ce service de proximité essentiel.

1 comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières Publications